Strangers in Paradise

Publié le par Kaktus

Comme chacun sait, je suis en (longues) vacances,  et elles sont synonymes  de TEMPS. Du temps que je n'ai pas assez quand je travaille (et non, ne me dites pas que les instit's ont des horaires allégés, je vous invite à partager une semaine de ma vie  "scolaire" et vous verrez...).
Ce temps estival, je l'utilise, entre autres, pour lire, voire relire de bons bouquins. Alors, rien que pour vous : la critique littéraire de Kaktus en vacances, c'est aujourd'hui que ça commence.

tmoore.jpg
Stangers in Paradise (SIP pour les intimes ), c'est plus qu'une bande dessinée !  Roman graphique est bien plus juste, tant l'auteur, Terry Moore, se joue des genres. Au fil des pages, les cases classiques de la BD laissent soudain place à des poèmes, des chansons, ou carrément du texte sans images et tout cela sans casser ni l'intrigue, ni l'intérêt qu'on lui porte. Il n'hésite pas à pasticher d'autres BD en passant (les Peanuts, Calvin et Hobbes) ou des séries télé (j'ai adoré le passage sur Xena bien entendu :O)) Il faut s'accrocher, au début, pour suivre les nombreux flash back. L'auteur nous fait passer allègrement du passé au futur, pour revenir au présent, mais tout se tient !

279---sip-470x175.jpg

J'aime les BD qui racontent vraiment des histoires, où les personnages sont "fouillés" psychologiquement et Terry Moore est un conteur hors-pair.

L'histoire tourne autour de trois personnages, Francine, Katchoo et David. 
Katchoo, une jeune artiste peintre torturée et dont le passé trouble va rapidement refaire surface, est au centre de ce triangle amoureux. Elle aime Francine et David l'aime (même si c'est plus complexe que ça...).
Francine, amie d'enfance de Katchoo, rêve au prince charmant, noie ses déprimes amoureuses dans la nourriture et ne sait quoi faire des sentiments qu'elle éprouve pour sa meilleure amie...
David, très amoureux de Katchoo, se révélera être plus qu'un jeune homme sensible et gentil...

180px-Strangers-in-Paradise-v3-no1-cover-b.jpg
Mais ce qui commence comme une histoire gentillette et  "cliché" va rapidement se compliquer avec entre autres l'apparition de personnages secondaires et des rebondissements dignes d'un très bon polar : mafia, manipulation, assassinats, etc... pour revenir à des moments plus calmes où les trois personnages tentent de vivre "normalement".
L'humour et les dialogues hilarants côtoient le désespoir et la souffrance et on passe facilement du rire aux larmes.

s-i-p02.jpg

La parution en VF a été très chaotique puisque traduite par pas moins de trois éditeurs successifs. Depuis peu, ce sont les éditions Kymera qui sortent les tomes, à raison de deux par année environ et qui surtout rééditent les premiers volumes. Actuellement 11 tomes sont parus, alors qu'aux USA, la série vient de se terminer. A priori, pour celles et ceux qui comme moi, vont se contenter de la VF (qui est bien traduite et de bonne qualité, c'est à relever), il devrait rester une dizaine de tomes avant de connaître la fin (oui, je sais, ça va se compter en années, soupir).

20050620141733-t1.jpeg

Bon, comme d'habitude, j'ai de la peine à  bien parler de ce que j'aime, mais je vous promets que cette BD vaut le détour !!





Publié dans Lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article